Congrès Miséricorde France

"La Miséricorde de Dieu est pour tous" - Pape François

> Les Visages > Les visages de la Miséricorde > La Force de l'Amour miséricordieux de Dieu << Retour

Des VisagesActualité des visages de la Miséricorde

visages2019-4

La Force de l'Amour miséricordieux de Dieu

L'adoration, un soir et ma vie a changé  j'ai arrêté de boire


Je m'appelle Bruno. 

Un soir, je suis rentré dans une église, avec un couple d'amis : Bruno et Corinne. Nous nous sommes mis au fond de l'église qui était toute sombre. Il n'y avait pas de musique, pas de lumières. Je me suis dit que j'avais eu tort de venir, que j'allais m'ennuyer. J'allais déjà, de temps en temps en temps et souvent au groupe de prières, mais l'adoration je ne connaissais pas. 

J'ai regardé l'autel éclairé par des bougies. Sur l'autel, il y avait, au milieu, un grand ' truc en or '. Je me demandais ce qu' c'était. J'ai regardé fixement et j'ai senti comme un frisson d'amour dans mon cœur. J'ai compris que 'c'était vivant'.  Et j'ai réalisé que moi, le poivrot qui avait raté sa vie, qui faisait peur à sa petite fille, qui avait perdu sa femme et son boulot, j'étais infiniment aimé par je ne sais pas qui, je ne sais pas quoi… Et ça a été une évidence que c'était peut-être bien Jésus. 


Moi, j'aimais bien écouter les histoires de Jésus, mais je n'avais rien compris à l'essentiel. C'est après que j'ai su que, dans ce 'truc en or', qui s'appelle un hostensoir, il y a une Hostie, c'est le corps de Jésus ressuscité. A ce moment-là, je savais juste que j'étais aimé par ce qui était devant !


Je me suis senti invité à prier. Corinne m'avait dit qu'on pouvait prier en disant : 'merci, pardon, s'il te plaît'. Alors, sans m'en rendre compte, j'ai commencé à prier à voix haute… tant pis si je dérangeais, car ce qui était le plus important à ce moment-là c'était que je rentre en relation avec Jésus. Je me suis levé, je me suis avancé juste devant et je me suis prosterné en pleurs. Je me laissais regarder par Jésus. Alors, j'ai pris la décision la plus belle de ma vie, c'est décider de vivre. J'ai décidé, ce soir-là, d'arrêter de boire. J'ai tenu parole. Et six mois après, j'ai retrouvé du travail, dans une école ; j'ai pu revoir ma petite fille, et ma femme. J'ai trouvé un logement. 


Ma vie a changé, ce jour-là, ce soir là. J'ai voulu connaître ce Jésus qui avait parlé à mon cœur. J'ai donc participé au partage d'Evangile, et suis allé en pèlerinage à Lourdes.


Voilà la force de l'Amour miséricordieux de Dieu.  


Dernières Actualités
Vidéos
© 2024 Congrès Miséricorde France :: congresmisericordefrance.catholique.fr

Mentions légales Et Politique relative aux cookies :: Paramétrer les cookies

Accueil   La Miséricorde   Les Papes   Les congrès   Les visages   Les évêques accompagnateurs   Photos   Vidéos   Actualités   Les intentions de prières         Nous contacter
  Vatican |   Zenit |   Vatican News |   Eglise catholique en France |   Catholic on line |   Jeunes cathos |
Site réalisé avec le Système de Gestion de Contenu (SGC) imagenia, créé et développé en France par mémoire d'images.
Enregistrer et fermer × Paramétrer les cookies

© Imagenia